aGeNUx

Un site utilisant WordPress

Pourvu que ça Dur(e)

| 0 Commentaires

À la dernière permanence aGeNUx mercredi 7 mars 2018, nous avons évoqué la fiabilité des disques durs…

Qu’est-ce qu’un disque dur ? Nom donné aux unités de stockage à leur apparition pour les différencier des disques souples, les disquettes !
(ne prononcez surtout pas ce mot devant un ado, il vous traitera de … ordinosaure !)

Composé d’un ou plusieurs plateaux recouverts de particules magnétiques, et survolés par une tête de lecture/écriture qui va selon les données magnétiser ces particules classées en cylindres, secteurs, etc… (ces détails étant hors sujet trouveront leur réponse sur wikipédia) , ils tournent de 5400t/mn à 10000t/mn pour certains modèles.

C’est une pièce mécanique qui s’use électriquement, les surfaces perdent leur magnétisme, et est sujette à des chocs parfois violents. Un disque pour portable subit des mouvements voire des chutes, parfois en utilisation, la chute peut être fatale si violente car à 5000t/mn la surface du plateau rentre en contact avec la tête et la pulvérise !

Adieu les données, pas trop grave car vous sauvegardez souvent n’est-ce pas ? (hors sujet là aussi, un article traitera de cette précaution élémentaire).
Sans têtes de lecture, et avec la surface partiellement rabotée, un disque est illisible. Les symptômes sont une lenteur d’accès extrême, un pointeur de souris saccadé, des fichiers illisibles, parfois on entend une mécanique qui « claque ».

Au quotidien un disque lit et écrit de nombreuses fois, souvent au même endroit pour certains fichiers* système, et une usure, une lente dégradation naturelle de la surface se fait, le contrôleur du disque rétablissant les performances en réallouant de nouveaux secteurs en remplacement des usés.

Les données S.M.A.R.T indiquent l’état de santé d’un disque, et il est possible de tester la surface pour évaluer le degré d’usure et la défaillance prochaine du mécanisme. Inutile de faire son radin, vos données sont précieuses, il est temps de changer de disque quand le taux de secteurs défectueux dépasse les 10%, car les 90% restants ne vont pas tarder.

Smartmontools est le paquet qu’il vous faut : il contient deux utilitaires (smartctl et smartd) pour contrôler et surveiller les systèmes de stockage utilisant le système S.M.A.R.T. (Self-Monitoring, Analysis and Reporting Technology) intégré dans les disques durs ATA et SCSI modernes. Il est dérivé du paquet smartsuite et inclut la gestion des disque ATA/ATAPI-5. Il devrait fonctionner sur n’importe quel système Linux moderne.

Voici un article qui en parle très bien : https://www.memoinfo.fr/tutoriels-linux/verifier-son-disque-dur/

Un conseil : un disque de 160gb prend déjà une bonne heure à tester, alors évitez de lancer un test sur votre disque 2TB à 10h du matin, vous n’aurez pas fini au coucher…

*fichiers – à l’époque où j’ai eu mon diplôme de comptable mécanographe (1980) les ordinateurs étaient électromécaniques et les calculs étaient programmés en perforant des fiches cartonnées. Les fiches étaient ensuite classées dans les tiroirs d’un meuble qu’on appelait « fichier ». Fin de cours de préhistoire.

 

 

 

 

Auteur : tony

Sois toi-même. Moi je suis déjà pris ! [adaptation libre d'après O. Wilde] Secouriste Informatique. Byte-saving skill.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.