Nextcloud chez soi

| 5 commentaires

Ceci est le début et la fin d’un guide évolutif de sept pages téléchargeable ici dans son intégralité

Nextcloud vous permet de stocker vos fichiers (documents, photos, vidéos, etc.), vos contacts, vos calendriers, vos tâches et favoris sur votre propre cloud auto-hébergé (nécessite un serveur ou un hébergement).
Toutes vos données sont ainsi accessibles depuis n’importe quel navigateur. Il est également possible de les synchroniser grâce aux logiciels clients (Windows, Mac, Linux, iOS, Android, Windows Mobile). Des fonctionnalités avancées de partage sont proposées (à durée limitée et/ou avec mot de passe par exemple). De nombreux plugins sont proposés par la communauté afin d’étendre les fonctionnalités : ajout d’une suite bureautique, mise en place d’un gestionnaire de mots de passe, visioconférence, etc. Il propose également de nombreuses fonctionnalités à destination des entreprises (intégration dans l’infrastructure de l’entreprise, sécurité avancée, gestion des droits, workflow, etc.).

Il s’agit d’un fork du logiciel Owncloud.

Le Cloud personnel pour quoi : La sécurité de nos données est l’argument principal, nous savons à quel point les services cloud de Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft (GAFAM) se retrouvent regroupés, recoupés, analysés entre le stockage des documents (les one drive, icloud etc.), les contacts de nos smartphones (google contacts, Outlook, messenger), les messages email (outlook, gmail), les photos (google photos) et les documents et courriers divers que nous écrivons (google docs, office 365), et la synchronisation de notre navigateur si nous utilisons (google chrome) ou le moteur de recherche google !

Le Cloud personnel pour qui : chaque artisan, entreprise ou particulier est concerné, le droit à la confidentialité et à la vie privée est notre moteur, c’est l’héritage démocratique acquis.

Le Cloud personnel pour quand : Dès que vous le décidez, vous avez besoin d’un abonnement adsl, d’un compte dynamic dns, d’un serveur, et d’un adhérent aGeNUx lors d’une permanence le mercredi pour vous guider en cas de difficulté.

Et avant de finir allez faire un tour sur le forum aGeNUx, plus précisément à l’article smartphones : https://lesdac.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=13&t=45

Vous y trouverez les informations nécessaires pour utiliser nextcloud depuis aussi le smartphone.

Créez un compte, et posez des questions sur le forum.

Sur le site aGeNUx aussi vous trouverez le même article :
http://www.agenux.org/?p=589
et vous pouvez également laisser des commentaires.

La rédaction d’un tel guide prend du temps, nécessite des connaissances, et je m’applique à utiliser une bonne orthographe, mais n’étant pas infaillible j’ai pû faire des erreurs.

Après relecture, je ne vois aucune erreur mettant en danger vos données, cependant des manipulations qui semblent évidentes peuvent vous paraître compliquées, les adhérents qui savent compléteront ces informations ou vous guideront dans vos essais.

Sept pages vous semblent beaucoup à lire pour un cloud perso ? Nous envisagerons un atelier complet nuagenux sur inscription pour tous ceux qui souhaitent s’équiper, acheter et installer le matériel.

à suivre…

Auteur : tony

Sois toi-même. Moi je suis déjà pris ! [adaptation libre d'après O. Wilde] Secouriste Informatique. Byte-saving skill.

5 Commentaires

  1. je confirme que tout cela marche très bien, NextCloud est très fiable.
    Et c’est super pratique pour avoir ses fichiers, agenda, contacts, en mode privé, sans donner tout cela (gratuitement, avec consentement, et tout) à des services de multinationales qui nous veulent du bien.

    Une bonne manière de mettre en place son Hygiène-Numerique, et, de se faire, pour soi, La Maison De Mes Données, « LMDMD », …

    Raspberry pi, j’ai jamais essayé.
    mais sur du pc classique, en linux ou openbsd,…

    volontier, si besoin d’un coup de pouce sur un souci, une panne, une question.
    Via le forum, … c’est mieux.

  2. Très joli tout ça mais il y a un gros manque ! Tous ces machins fonctionnent à l’électricité (qu’importe le fournisseur pour le moment) et donc gros besoin en prises électriques. Problème : quand on habite en logement social ou privé ancien et que les prises sont très peu nombreuses, il faut combien de multiprises et de rallonges pour faire fonctionner tout ça ? Ce n’est pas une question sans intérêt puisque j’ai 2 multiprises chez moi contenant 11 ports presque tous occupés…

    • Et ça demande un bon apprentissage pratique et pas seulement une littérature à lire et à… comprendre. On est alors dans l’assistance par enseignement direct ! A diffuser et à reproduire pour celles et ceux qui ne sont pas des pro.

      • La réalisation d’un cloud demande un certain apprentissage, mais surtout de le mettre en place soi-même (accompagné ou pas lors d’un atelier) afin de comprendre la structure, le fonctionnement, et de ne pas être bloqué en cas de panne. nextcloud fonctionne sur debian, c’est une bonne base, linuxmint aussi.
        Un nextcloud clés en main est réalisable, mais avec abonnement de 20€ par adhérent / mois pour la maintenance… Sérieusement : pourquoi j’ai besoin de mon cloud ? Moi je sais, et je l’ai fait, il n’est pas question ici de créer un besoin pour ceux qui n’en ont pas l’utilité.

    • J’ai testé en alimentant le rasPi avec un cordon usb en Y branché sur les deux ports usb de ma box, c’est suffisant ! Et au moins ils servent à quelque chose.
      Le but de cette démarche est de « proposer » preuve fonctionnelle à l’appui que le cloud chez soi est possible. Il est évident que les problèmes logistiques sont aussi nombreux que le nombre d’adhérents…

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.