Debian 10 « Buster » est arrivé !

| 2 commentaires

Le 6 juillet 2019 Debian publie la toute dernière version de sa distribution !
Le 7 juillet 2019 il est déjà sur ma clé USB, prêt à être installé. Hé hé hé hé …

Pour une présentation et des explications techniques :
https://www.debian.org/News/2019/20190706.fr.html

J’ai fait le choix de KDE pour sa gestion des ressources modestes, et je me disais que j’aime quand ça va vite donc sur un ordinateur récent c’est encore mieux. Et par curiosité car je me suis lassé de Cinnamon.

étape #1 : la sauvegarde de mon dossier personnel

situé dans /home… d’un ssd à un autre les 35GO me prennent 12 minutes.

étape #2 : l’installation depuis une clé usb

Vous connaissez la routine : démarrer depuis usb, choisir le live usb et cliquer sur install, supprimer la partition qui contenait l’ancien système, installer, créer utilisateur, langue, clavier, 20% 30% 50% 99% 100% redémarrage, retirer clé usb et TA DAAAAH !

étape #666 : maudire les logiciels libres

J’ai un portable ultra léger LDLC de 14″, construit par Clevo qui en général utilise du matériel compatible Linux, puisque la force de ce constructeur est de vendre des ordis sans OS. Oui mais je l’ai acheté d’occasion et le propriétaire précédent a eu la bonne idée de remplacer la carte wifi d’origine par un dispositif non libre. Et le bluetooth n’est pas plus reconnu.

vous êtes à un embranchement de cette histoire

option 1 : vous tentez malgré tout de configurer une carte wifi en ligne de commande sachant que vos connaissances limitées vous mènent droit à l’échec, sautez à l’étape #3

option 2 : vous savez que vos connaissances du terminal sont très limitées et renoncez à configurer la carte wifi afin de ne pas subir le traumatisme d’un échec, sautez à l’étape #3

étape #3 : recommencer depuis le début

et cette fois choisir d’installer directement, en mode graphique ou texte, peu importe, mais c’est important :
debian détecte le matériel et liste tout ce qui est non libre, il indique le nom exact du paquet, dans mon cas une carte wifi intel 7260 et un bluetooth rtl8441, que je télécharge depuis un autre ordi et copie sur une clé usb.
L’installation se poursuit sans autre incident, créer utilisateur, langue, clavier, 20% 30% 50% 99% 100% redémarrage, retirer clé usb et TA DAAAAH !

Cette fois tout le matériel est reconnu. Je découvre KDE Plasma, je vais devoir m’y faire car je suis un peu perdu, ce qui n’est pas pour vous déplaire : j’installerai avec vous, j’apprendrai avec vous, et ensemble nous progresserons.

Durée totale d’installation, environ 40 minutes… perfectible ! (parce que je faisais autre chose en même temps, en effet je suis multi-tâches, j’installe debian tout en arrosant les plantes). Mais lors d’une prochaine install-party aGeNUx je resterai concentré sur l’écran (et le café à coté).

Pourquoi recommencer l’installation au lieu de tenter de réparer l’existante, cas d’école destiné à progresser dans la pratique quotidienne de debian ? Parce que l’installation va plus vite que la pioche aux renseignements, parce qu’à 22h j’ai pas envie d’y passer la nuit, mais j’y reviendrai, oh oui ! Debian est libre, et bien plus compliqué à mettre en oeuvre qu’un linuxmint cinnamon, nous y gagnons en stabilité et indépendance.

et le gagnant des install-parties pour l’année 2019/2020 est

Debian10

what’s next ? je poursuivrai cet article au gré de vos commentaires

vos questions ou réflexions seront les bienvenues

Auteur : tony

Sois toi-même. Moi je suis déjà pris ! [adaptation libre d'après O. Wilde] Secouriste Informatique. Byte-saving skill.

2 Commentaires

  1. Bonjour Tony. Si tu as besoin d aide pour utiliser KDE, n hésite pas à me demander de l aide. GuY.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.