Dirty Bits done Dirt cheap !

| 0 Commentaires

en français, les sales bits faits pour pas cher ! (adaptation d’un titre AC/DC)

Mais qu’est-ce qu’un dirty bit ?

C’est une petite information qui dit qu’un block mémoire a été modifié et non encore sauvegardé.
C’est également le « verrou » qui indique qu’un disque externe ou une clé usb a été retiré sans passer par la case « éjecter ».
C’est encore un disque windows en état d’hibernation (W10 ne s’éteint pas, il s’endort, au prochain allumage il se réveille et vous rend l’environnement dans son état précédent).

Pourquoi j’en parle ?
En cas de dualboot W10/Linux, si vous souhaitez accéder à la partition NTFS W10 en état d’hibernation vous allez au devant de certaines frustrations : le disque est en lecture seule.
En cas de disque usb externe ou clé usb NTFS, même punition !
Une clé usb en FAT32 n’est pas incommodée par ces états d’âme, le système FAT32 est trop peu sophistiqué.

Que faire alors pour nettoyer ce dirty bit ?

solution idiote : redémarrer sur windows, insérer puis éjecter le disque, puis cliquer sur redémarrer, c’est une vraie extinction-reboot.

solution pratique : vous êtes sous linux !
sudo umount /dev/sdx1 (le sdx1 est à remplacer par le nom du disque)
sudo ntfsfix /dev/sdx1
sudo ntfsfix –clear-dirty /dev/sdx1

J’utilise linuxmint, dans Nemo, l’explorateur de fichiers, si vous survolez le disque rebelle une bulle d’aide vous donne le chemin /media/moi/disqueNTFS sur /dev/sdx1)

Mais si voulez frimer sur le terminal, tapez ceci :
mount | grep ^/
puis recherchez le nom du disque externe parmi la liste :

tony@tonynux:~$ mount | grep ^/
/dev/sdc1 on / type ext4 (rw,relatime,errors=remount-ro)
/dev/sdc6 on /home type ext4 (rw,relatime)
/dev/fuse on /root/.cache/doc type fuse (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=0,group_id=0)
/dev/sde1 on /media/tony/OUTILS TONY type fuseblk (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=0,group_id=0,default_permissions,allow_other,blksize=4096,uhelper=udisks2)
/dev/sdf1 on /media/tony/MEDIATECH type fuseblk (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=0,group_id=0,default_permissions,allow_other,blksize=4096,uhelper=udisks2)

Dans mon cas ce sont les disques sde1 et sdf1, tous deux type fuseblk, qui m’embêtent.

Si avec l’explorateur de fichiers Nemo, Nautilus ou autre, vous retournez sur votre disque externe… TA DAAAA ! plus aucune option grisée, droits lecture écriture open bar !

Ceci est une solution de dépannage, à renouveler à chaque fois que le cas se présente.
Cependant si un adhérent connaît la solution pour « monter » à chaque démarrage les partitions NTFS en rw…

Auteur : tony

Sois toi-même. Moi je suis déjà pris ! [adaptation libre d'après O. Wilde] Secouriste Informatique. Byte-saving skill.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.